Agenda - Contact - Plan d'accès - Recherche
Actu centre ressource

Centre Ressource Petite Enfance et Handicap


20/05/2017 : La malle « et moi qui je suis » bouge !

Notre outil de sensibilisation au handicap et à la diversité a été présenté aux étudiantes EJE 1e année de l’IFTS dans le cadre de leur semaine à thème sur le handicap. Le groupe a découvert les supports de la malle de façon active et intéressée. Les réflexions ont porté entre autres sur l’accessibilité, l’expérience de la situation de handicap et les bénéfices de l’accueil en milieu ordinaire.
La semaine prochaine, la malle sera présentée sur le forum des rencontres socio-éducatives des CCAS de Grenoble et Saint-Martin-d’Hères sur le thème : « accueil des jeunes enfants – partageons les réponses autour des besoins spécifiques. ».
Elle sera ensuite réactualisée d'ici la fin de l'année par le groupe Ludothèque, le CRPEH et La Souris Verte. Néanmoins, elle reste disponible au prêt : n'hésitez pas à nous solliciter !


10/05/2017 : Présence du CRPEH aux rencontres socio-éducatives (Grenoble et St Martin d'Hères)

"Les liens parents-professionnels comme ressource de l'accueil d'enfants aux besoins spécifiques".
Atelier animé mercredi lors des rencontres socio-éducatives des CCAS de Grenoble et Saint Martin d'Hères par Mélanie du CRPEH de l'acepp38-73.
Témoignages de parents et pros des EAJE Bidibulles de Colombes, La Balancelle de Moirans et Pom Flore et Alexandre de Grenoble. Les échanges avec les participants ont été riches et très appréciés.
Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont rendu possible ces rencontres!


"Samuel" - un véritable hymne à la tolérance

"Samuel", c'est le nom du spectacle présenté par la compagnie lyonnaise "Le voyageur debout" à Avignon, dans le cadre du festival off, du 7 au 30 juillet 2016 et présentait récemment au Diapason salle de spectacle de St Marcellin. Samuel, raconte l'itinéraire d'un enfant trisomique, avec humour, tendresse et parfois un brin de cruauté.

« Moi, je m’appelle Samuel. Je suis différent, je suis trisomique. Quand je vais arriver, ça va pas être facile. Pas de champagne…
C’est la vie ? Ben oui c’est la vie… Bon ! Il me reste quelques semaines, je vais prendre des forces pour arriver en pleine forme ! Parce que je sais que ça va pas être facile ! Et puis, j’ai envie de vivre moi ! J’ai plein de projets, plein d’envies… Moi j’ai pas de problème ! »
Une véritable performance. Sandrine entraine le public dans le tourbillon de questions, parfois cruelles, que se posent ceux qui croisent la route de "Samuel". Toutes restent sans réponse, car l'objectif n'est pas d'en apporter et encore moins de donner des leçons.  On peut même lire dans les notes de mise en scène de ce spectacle "Surtout...surtout ne pas donner de leçons. Surtout aux enfants".

Cette pièce est née de la rencontre entre Sandrine et deux enfants atteints de trisomie 21, Alice et Samuel. La comédienne a travaillé auprès d'eux durant deux ans. Cette expérience explique la justesse et la sincérité de cette pièce qui explore le thème délicat de la différence. "Samuel", véritable hymne à la tolérance …A voir dès 7 ans

 


13/10/2016 - Retour sur la journée d'étude régionale autour de l'inclusion des enfants en situation de handicap dans le milieu ordinaire

Pour la 3ème édition, le collectif régional CCRA, ESSSE, Une souris verte, PEP69 et ACEPP 38/73 a organisé une journée d’étude Régionale autour de l’inclusion des enfants en situation de handicap en milieu ordinaire. Cette démarche fait suite au colloque national organisé il y a quelques années entre l’ACEPP national et l’association une souris verte.

Cette année, et pour rester fidèle à la vocation régionale de cette journée, c’est en Ardèche que la journée a eu lieu le 13 octobre dernier autour de la problématique de l’articulation entre accessibilité universelle et compensation individuelle. En effet, la loi de 2005 a introduit une double notion :

  • d’abord celle de l’accessibilité de tous et à tous les lieux
  • ensuite, celle du droit à la compensation.

Se poser la question aujourd’hui du droit d’être accueilli en milieu ordinaire n’a plus lieu d’être : c’est un droit acquis. Pour autant, il ne faudrait pas sombrer dans un angélisme béat en laissant croire qu’il suffirait d’ouvrir les lieux d’accueil pour les rendre accessible. En effet, la singularité d’un handicap nécessite des aménagements particuliers : c’est incontestable.

Les différentes interventions de la journée ont permis aux professionnels présents de réfléchir aux dispositifs à inventer pour construire une réelle société inclusive, autrement dit prenant en compte les particularités de chacun et se défendant de toute tentation de catégoriser mais bien de réunir ce qui a été artificiellement séparé.

 


21/06/2016 - Retour sur la journée de réflexion départementale

Journée organisée par l’ODPHI en partenariat avec l’ACEPP 38-73, les CLV et la CAF de l’Isère :
 « l’accueil de l’enfant en situation de handicap dans ses différents temps de vie : quelle harmonisation ? »
 

Au regard des constats des parents et des professionnels, et en lien avec les effets de la réforme sur la refondation de l’école, force a été de constater que la prise en compte des différents temps de vie de l’enfant (école, périscolaire, loisirs …) n’était pas toujours simple pour l’enfant et ses parents. Des questions juridiques se posent sur qui a compétence sur ces temps.
Au-delà de ces réalités réglementaires, la journée a mis en lien plus de 100 personnes (parents, professionnels de la petite enfance, des loisirs, institutionnels …) autour de l’intervention de Fabienne JEGU, défenseure des droits, pour penser les articulations possibles à construire et introduire plus de fluidité dans les parcours de l’enfant. Cette expérience  a été très appréciée de tous et avec pour perspective de se retrouver l’année prochaine …